La Guerre et la Honte

AddThis Social Bookmark Button

La crise syrienne entre dans sa onzième année. Sans l’ombre d’une solution politique ou diplomatique, elle révèle surtout l’inertie coupable et les atermoiements pleutres des nations occidentales au profit du régime syrien et de Vladimir Poutine.

Il est des anniversaires que l’on n’aimerait pas avoir à célébrer. Celui de la guerre civile syrienne en fait partie. Et pour cause. Marqué par des milliers de victimes et par l’obstination criminelle de Bachar El-Assad convaincu de son bon droit, ce conflit ensanglante depuis dix ans désormais le Proche-Orient qui a rarement été aussi fragile, ébranlé lui aussi par la pandémie.

Beltway Insider: Biden Signs Budget, COVID One Year Later, Vaccine, Totals, Cuomo Hangs On, Royals

Mais au-delà de cette guerre qui n’en finit pas, le conflit syrien met aussi en évidence tout l’inertie coupable et les atermoiements pleutres de la communauté internationale. Cette dernière, France en tête, qui n’a cessé de pousser des cris d’orfraie devant les crimes commis par le dictateur syrien et ses alliés objectifs ou de circonstances, à savoir Etat islamique et Russie, a surtout brillé par son incapacité à agir collectivement.

Plus simplement, la crise syrienne a révélé nombre de carences et de réalités diplomatiques que beaucoup voulaient délibérément ignorer. Parmi elle, les limites de la diplomatie et de l’armée française, incapable par le dialogue ou par l’action armée à faire plier une Syrie qui aurait, d’un point de vue militaire, représentée un adversaire solide et des plus dangereux si un déploiement tactique d’envergure avait été engagé.

Naufrage et Intérêts

Et l’Union Européenne d’avoir sombré elle aussi dans le naufrage diplomatique qu’est cette crise syrienne, naufrage interrogeant aussi sur les capacités de l’Union à faire face dans des situations analogues.


La Terre ou le Ciel

Autre élément révélé par la crise, la volonté des Etats-Unis de progressivement se retirer des théâtres d’opération où la vie de ses forces armées auraient potentiellement été en jeu. Cet isolationnisme latent, basé sur la doctrine Monroe (du nom du président des Etats-Unis qui l’a initiée en 1821) n’est d’ailleurs pas né sous le mandat de Donald Trump, mais sous celui de Barack Obama, au lendemain de la déconfiture irakienne.

Parallèlement, il était d’ailleurs inimaginable pour les Etats-Unis ou ses Alliés d’armer la rébellion syrienne, préférant éviter le risque de voir des fractions armées se retourner un jour contre leurs anciens amis, comme ce fut le cas en Afghanistan quand les Etats-Unis armèrent les talibans pour lutter contre l’envahisseur soviétique au début des années quatre-vingt.


Une Pandémie si Politique


Enfin, cette crise a aussi révélé la capacité de la Russie a réintégrer la scène diplomatique et géopolitique en faisant valoir ses intérêts syriens.

Mare Nostrum et Vaccins

Le port de Tartous, excuse suprême et plutôt facile avancée par les Russes pour légitimer leur ingérence dans le conflit, a été, et est encore, pour Vladimir Poutine, le meilleur moyen de toiser les nations occidentales en leur amputant un bout de leur Mare nostrum qu’est la Méditerranée.

Dix ans de crise ont suffi à mettre à nu bien des travers et des fragilités des nations occidentales d’autant plus criantes aujourd’hui, certes dans un autre registre (et en évitant toute analogie gratuite), face à la pandémie de coronavirus. Constat dressé, il convient donc d’imaginer l’après Bachar El-Assad.


Débat à Haut Risque sur l’Islamo-Gauchisme

Mais, là aussi, un autre constat s’impose, une simple réflexion sur la question, a fortiori la réponse, a-t-elle été engagée ? Certainement dans les cabinets silencieux et feutrés des chancelleries. Mais pour l’heure, c’est la question des vaccins qui domine pour des questions sanitaires impérieuses. Et pour rappel, la crise syrienne est aussi une question sanitaire impérieuse mais avant tout humanitaire.

 

 

Bio: Olivier Longhi possède une vaste expérience en histoire européenne. Journaliste chevronné avec quinze ans d’expérience, il est actuellement professeur d’histoire et de géographie à la région de Toulouse en France. Il a occupé divers postes dans le domaine de l'édition, notamment ceux de chef d'agence et de chef de l'édition. Journaliste, blogueur reconnu, éditorialiste et chef de projet éditorial, il a formé et dirigé des équipes éditoriales, a travaillé comme journaliste pour différentes stations de radio locales, consultant en presse et en édition et consultant en communication.

Haute Tease

  • Interview: Author August Turak Talks on Life with Trappist Monks and Effective Quarantining

    AddThis Social Bookmark Button

    With the world in lock down and life itself on hold, you might think that the last place to look for answers would be a Trappist monastery. Yet, August Turak, award-winning author and successful entrepreneur, would disagree.

     
  • The Franco-American Cultural Fund Announces Complete Lineup For COLCOA Film Festival, Eric Barbier’s "Promise Of Dawn" Open’s Festival

    AddThis Social Bookmark Button

    The Franco-American Cultural Fund announced today the program for the 22nd COLCOA FRENCH FILM FESTIVAL, which will run April 23-30 at the Directors Guild of America in Los Angeles. The event will showcase a record number of films.

     
  • Michael Skakel, Kennedy Cousin, Set To Be Released

    AddThis Social Bookmark Button

    Michael Skakel, nephew to the late Robert F. Kennedy, is set to be released from the Connecticut prison where he has spent the last 11years for the 1975 bludgeoning death of neighbor Martha Moxley.

     
  • Susan Ruskin Named Dean of AFI Conservatory

    AddThis Social Bookmark Button

    The American Film Institute (AFI) has announced the appointment of producer and educator Susan Ruskin as Dean of the AFI Conservatory. She will lead AFI's world-class, graduate film-training program, bringing decades of academic and professional experience to renowned film program.  

  • 10 Animated Shorts Advance in 2013 Oscar® Race

    AddThis Social Bookmark Button

    BEVERLY HILLS, CA —The Academy of Motion Picture Arts and Sciences today announced that 10 animated short films will advance in the voting process for the 86th Academy Awards®. Fifty-six pictures had originally qualified in the category.

     
  • A Love Song Review – A Quiet, Compelling, Love Story

    AddThis Social Bookmark Button

    A Love Song, from Bleecker Street and Stage 6 Films, presents a story of love that last a lifetime, and no matter how we try to move on, it stays, lingers, and stops new beginnings.